Quatre problèmes pour le choix libre

Publication
TitleQuatre problèmes pour le choix libre
Publication TypeJournal Article
Année de publication2010
AuthorsJayez, J., & Tovena L.
JournalLangue Française
Date Published2010-02
ISSN0023-8368
Keywordsdéterminants, libre choix, modalité, sémantique, SHS.LANGUE Humanities and Social Sciences/Linguistics
Abstract

Dans cet article, nous avons abordé quatre questions importantes qui sont encore en discussion, malgré la littérature assez abondante consacrée aux déterminants et pronoms de choix libre. La première concerne les frontières mêmes de la notion de " choix libre ". Nous avons proposé de caractériser son noyau par une contrainte minimale d'équivalence dans une dimension, que nous avons détaillée dans une forme unifiée avant de montrer comment elle peut se diversifier selon les différents cas, par ajout de contraintes et ou par variation sur les dimen- sions possibles. La seconde question concerne la notion d'élargissement. D'après N. Kadmon et F. Landman (1993), any introduit une extension du domaine d'in- dividus pertinents (widening). La discussion de cette proposition, qui semble intuitivement très satisfaisante pour les TCL, nous a permis de montrer que l'élargissement est un effet et pas un phénomène explicatif. La question suivante est celle de la valeur existentielle ou universelle des TCL (termes de choix libre). Nous avons argumenté en faveur d'une position nuancée. D'une part, même s'il y a une dominance typologique des TCL existentiels, il peut exister des TCL universels comme tout. D'autre part, il n'est pas évident que la distribution d'un TCL doive être unifor- mément existentielle ou universelle, un point que nous avons discuté à partir de l'exemple de n'importe quel. Enfin, nous avons examiné le cas des phrases com- paratives qui constituent encore une question ouverte, car elles peuvent abriter des TCL même lorsqu'elles font référence à des événements particuliers, confi- guration qui a) rend généralement les mêmes TCL inappropriés ou b) leur fait adopter des valeurs restreintes (dépréciatives, par exemple) que l'on n'observe pas avec les comparatives.

URLhttps://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01069791
DOI10.3917/lf.166.0051