Performing action...

Accueil

  • 18/11/2013   Nouvelle publication : Neural correlates of non-verbal social interactions: a Dual-EEG study
    Ménoret M, Varnet L, Fargier R, Cheylus A, Curie A, des Portes V, Nazir TA, Paulignan Y
    Neuropsychologia (2013)
  • 13/05/2013 Let's all speak together! Exploring the masking effects of various languages on spoken word identification in multi-linguistic babble. PloS ONE
    Gautreau, A., Hoen, M. & Meunier, F. (in press).
  • 13/05/2013 Simultaneous action execution and observation optimise grasping actions. Experimental Brain Research. doi: 10.1007/s00221-013-3523-3
    Ménoret M., Curie A., des Portes V., Nazir T.A. and Paulignan Y. (2013)
  • 13/05/2013 prochain BBag : Jeudi 6 juin à 13h, salle C
    Pierre Larrivée (Caen)
    Morphosyntactic correlates of gestures: A gesture associated with negation in French and its relation to speech..

Lire plus

L2C2: de la cognition située à la cognition non située via le langage et les réseaux de neurones.

Dans les dernières années, L2C2 s'est principalement intéressé à l'évolution du langage et à la distinction entre code et inférence dans la communication linguistique. Sans renoncer à ces thématiques, la recherche dans les années à venir se réorientera vers le passage de la cognition située ou incarnée (embodied) — action non planifiée, perception, lecture du comportement, etc. — à la cognition non-située ou abstraite — action planifiée, conceptualisation, lecture de l'esprit, etc. Bien que la distinction entre cognition située et non-située soit souvent formulée de manière absolue, l'une ou l'autre étant supposée caractériser l'ensemble de la cognition, l'approche adoptée ici est basée sur une distinction empirique entre des processus cognitifs qui ressortissent à l'une ou à l'autre. Ainsi, la question posée est celle de la façon dont les processus non-situés ou abstraits émergent de processus situés ou incarnés. Une hypothèse importante est qu'une partie de la réponse sera trouvée dans le langage et dans la création de réseaux de neurones à longue distance lors du développement et de l'apprentissage. On peut aussi faire l'hypothèse que le raisonnement humain partage des structures, à la fois formelles (syntaxe) et physiologiques (aires cérébrales) avec le langage.

Le laboratoire développe aussi une nouvelle thématique, la cognition sociale. Ici deux aspects principaux sont abordés : la coordination dans les interactions en face à face (investigations neurophysiologique de la synchronisation des ondes cérébrales) ; et le développement des capacités de détection et de gestion des hiérarchies sociales chez le jeune enfant (investigations comportementales).

La composition interdisciplinaire de L2C2, qui rassemble des chercheurs de disciplines aussi variées que la linguistique, la psychologie, les neurosciences, la philosophie, la modélisation informatique, mais aussi des neuropédiatres et des pédopsychiatres, en fait un lieu approprié pour l'investigation d'une telle question.